L’évolution de l’environnement (démographique, technologique, idéologique, etc.) exerce une pression sur la transformation de l’administration publique. Ce quatrième axe de recherche s’intéresse ainsi à la transformation des pratiques professionnelles et organisationnelles ; qu’elles soient inscrites dans une démarche de changement décrété ou émergeant du terrain. A titre d’exemple, nous nous intéressons à la transformation des modes de gestion et des mécanismes de gouvernance, au développement de relations de collaboration entre acteurs inter-dépendants, etc. Les projets s’attardent entre autres sur les questions : 1) de gestion du changement dans des contextes pluralistes où il y a une diversité de valeurs, un éclatement de la structure de pouvoir 2) d’apprentissage collectif 3) de leadership, 4) de coordination de l’action collective, 5) de diffusion et traduction des modes managériales, etc. Les études empiriques sont réalisées dans différents secteurs de l’administration publique : éducation, municipal, santé et services sociaux, etc.