Webinaire du CERGO : « Du lean à la crise du travail dans la santé et les services sociaux au Québec »
Diffusé le 19 novembre de 12 h à 13 h. Conférencier : Paul-André Lapointe, professeur titulaire du Département des relations industrielles de l'Université Laval.


L’actuelle pandémie a révélé la gravité d’une crise du travail qui sévit depuis plus de dix ans dans la santé et les services sociaux. Cette crise du travail trouve son origine dans l’introduction du « lean management » dans les hôpitaux et les services sociaux, dans le sillage des politiques d’austérité. Qualifié de « flux tendu à main-d’œuvre réduite » et le plus souvent associé à la nouvelle gestion publique, le « lean management » s’inscrit dans la poursuite de la rationalisation industrielle, initiée par le taylorisme. Conçu pour le travail à l’usine, il a été porté aux nues par quelques gurus réputés et par une armée de consultants entreprenants. À trop intensifier le travail, il engendre néanmoins, au Japon même et dans les usines d’assemblage de Toyota, qui l’ont vu naître, une importante crise du travail, complètement passée sous silence par les gurus et les consultants qui se sont employés à le diffuser largement.

Introduit dans le travail de soins au début des années 2010, il rencontre des difficultés supplémentaires qui se sont traduites, ici aussi, par une autre crise du travail. Cette dernière a d’abord sévi chez les infirmières avant de s’étendre aux préposés aux bénéficiaires et aux autres personnels de la santé et des services sociaux. Surcharge de travail, détresse psychologique, épuisement professionnel, démissions, absentéisme et taux de roulement élevés, difficultés de recrutement et temps supplémentaire obligatoire, voilà les ingrédients d’une dynamique négative auto-entretenue, voire d'un cercle vicieux. La présentation, qui s’appuie sur des recherches menées auprès des infirmières dans les centres hospitaliers de courte durée, abordera enfin quelques avenues de sortie de cette crise du travail.


Webinaire de l'équipe de REGARDS : « Des outils pour mesurer les effets de l'action en réseau »

Diffusé le 23 octobre de 12 h à 13 h 15. Conférenciers : Gérard Divay, professeur associé, École nationale d’administration publique, Pernelle Smits, chercheure, Département de management, l'Université Laval, et Angèle Bilodeau, professeure chercheure titulaire, École de santé publique de l’Université de Montréal.
Des chercheures et chercheurs du regroupement de Recherche sur la gouvernance et l'articulation des réseaux de solidarité (REGARDS) ont présenté lors de ce webinaire des outils pour identifier et mesurer les effets de l'action en réseaux.

Principaux thèmes :
La performance collective produite par l’action en réseau : les effets intangibles. 
Les effets concrets de l’action en réseau dans les milieux de vie : les chaînes d’événements critiques qui y conduisent … ou pas.